Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Festival de Cannes 2021 : tous ces films qui méritent déjà la palme de l'engagement

Le Festival de Cannes, exceptionnellement programmé du 6 au 17 juillet, revient, après l'annulation de son édition 2020, avec une compétition placée sous le signe de l’engagement. Écologie, féminisme, religion, amours interdits, handicap, cause LGBTQI+, les réalisateurs et réalisatrices de l’édition 2021 ont décidé de mettre en scène leurs idées. Coup de projecteur sur les immanquables de cette année.

Le climat s’invite sur le tapis rouge

Les enjeux climatiques sont à l’affiche de Cannes 2021, avec une fiction et six documentaires pour une section éphémère nommée « Le cinéma pour le climat ». C'est une première au festival. Alors que Leonado DiCaprio et Al Gore ont secoué la Croisette avec des films engagés sur l’écologie, Thierry Frémaux a annoncé en juin dernier cette sélection de films green, tous portés par des réalisateurs et réalisatrices aux idées claires en matière d’environnement.

Dans l’esprit des organisateurs, l’objectif est d’amener « des voyages militants à destination de la jeunesse, des nouvelles de l’Afrique et une expédition aux confins du monde pour montrer la beauté de la Terre. En 2021, les prises de conscience et la défense de la planète se jouent aussi au cinéma ». Les festivaliers ont quant à eux payé une « taxe environnement » pour participer au festival. De quoi réellement prendre les devants pour un festival plus écologique et militant.

La Croisade, Marcher sur l’eau, Animal, etc. 

Le cinéma est un art très impactant en matière d’écologie. À travers le regard de metteurs en scène, par le divertissement ou l’archive, les films permettent d’aborder des sujets tout en créant des émotions, voire même des réactions. Le film La Croisade, réalisé par Louis Garrel, avec Laetitia Casta et le jeune Joseph Engel, raconte l’histoire d’une famille parisienne où l’enfant, celui qui peut faire bouger le monde de demain, fait prendre conscience à ses parents de l’urgence. Très fort émotionnellement, très bien réalisé, le film permet de s’identifier à cette jeune génération qui désire prendre les choses en main pour ne pas sombrer demain.

Idem pour Marcher sur l’eau de la réalisatrice et actrice Aïssa Maïga, tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020 et qui raconte l'histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique et qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d'un forage. Là encore, le film montre une jeune génération d’activistes, sans les catégoriser, pour nous faire prendre conscience et nous éclairer sur le monde de demain. Animal, de Cyril Dion, suit Bella et Vipulan qui ont 16 ans, membres d'une génération persuadée que leur avenir est menacé. Changement climatique, 6ème extinction de masse des espèces... D’ici 50 ans, leur monde pourrait devenir inhabitable. Ils ont beau alerter, rien ne change vraiment. Alors ils décident de remonter à la source du problème : notre relation au monde vivant. Tout au long d'un extraordinaire voyage, ils vont comprendre que nous sommes profondément liés à toutes les autres espèces, et faire réagir (on l'espère) les moins jeunes sur notre situation environnementale.

En sélection officielle, même combat

Au-delà de cette section spéciale pour le climat, les films sélectionnés à Cannes en compétition officielle sont eux aussi initiateurs de débats sur notre société, nos idées et nos luttes. Les Olympiades du brillant Jacques Audiard nous embarque dans une réflexion sur l’amour au féminin. Benedetta de Paul Verhoeven, un thriller érotique, aborde frontalement l’amour entre femmes au 17e siècle mais aussi la religion. Agathe Rouselle, l’actrice principale du film très attendu de Julia Ducournau, est une féministe capable de nous éblouir par son jeu d’actrice mais aussi ses idées. Spike Lee, président du Jury 2021, n’est lui aussi pas en reste dans ses engagements. On se souvient de BlackKklansman à Cannes en 2018 sur l’infiltration d’un officier Noir américain au sein du Ku Klux Klan. Son regard à ce siège sera évidemment pertinent et synonyme d’engagement dans ses récompenses.

En définitive, une belle édition se prépare et prouve, encore une fois, que le cinéma et son plus beau festival international sont capables de raconter la société, en prenant le parti de montrer des films engagés, concernés, qui questionnent nos pensées. Une Palme d’Or, selon nos pronostics, qui ne manquera pas de mettre de l’huile sur le feu.  

Retrouvez tout le Festival de Cannes sur CANAL+ et regardez la Cérémonie en direct.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous