4 initiatives pour changer le monde… avec du café

Apprécié par le plus grand nombre, le café ne s'inscrit pas toujours dans un modèle vertueux lorsqu'il s'agit de son impact social ou écologique. Pourtant, certains acteurs font bouger les choses avec des projets porteurs de sens, qui nous poussent à revoir où, comment, ou encore avec qui le consommer.
  • Court, long, brun ou allongé au lait d’amande… Les Français sont de gros consommateurs de café. C’est d’ailleurs la deuxième boisson la plus bue au monde après l’eau. Et comme tout produit massivement importé, les conséquences écologiques et les manques éthiques du secteur sont indéniables. Heureusement, aussi bien que son odeur familière peut remplir une pièce de chaleur et de convivialité, le café peut être vecteur de lien social, d’engagement, et de solidarité.

    On vous emmène à la rencontre de différents acteurs qui s’engagent pour que le temps d'un café devienne un atout, capable d'apporter de réels changements.

    Du café pour l’insertion sociale des personnes sans-abri

    Ben et Jen, incapables d’accepter que près de 4 000 personnes vivent et dorment dans les rues de Paris, ont décidé d’agir, pour permettre à celles qui le souhaitent de se former, afin de trouver du travail. Ils ont donc créé Le Café Gagnant : un projet pour l’Insertion sociale des personnes éloignées de l’emploi, par leur formation en tant que Barista (soit experts du café.). 

    « Selon nous, l’insertion par l’activité économique, c’est la solution la plus efficace pour permettre à ces personnes de vraiment s’en sortir. » explique Ben, le co-fondateur. Elles sont ensuite engagées pendant environ un an, pour vendre du café à emporter sur la voie publique, avec des machines professionnelles installées sur des triporteurs : une solution qui s’inscrit donc aussi dans une démarche écologique. Pour fermer cette boucle vertueuse, les personnes formées sont accompagnées jusqu’à l’obtention d’un CDI dans un de leurs coffeshops partenaires. 

    Derrière chaque tasse, un projet à impact

    Pour le Populaire Café, la fameuse boisson s’inscrit dans une culture qu’il est important de mettre en avant, de valoriser.

    « Le café raconte une histoire. C'est l'histoire des paysans qui le cultivent, celle des artisans torréfacteurs et des baristas qui le préparent, celle de nos convictions à nous qui le buvons. - L'équipe du Populaire Café »

    Carlos Arbelaez et Fabián Correa Bohórquez ont imaginé un projet permettant d’agir sur trois fronts. En participant à l’émancipation des paysans en Colombie, par l’achat du café à un prix équitable et stable, pour soutenir la culture paysanne. Mais aussi par l’engagement des consommateurs : c'est en apprenant l’histoire du café, en s’intéressant à ses origines, au travail mis en œuvre pour le fabriquer, que l’on peut réellement l’apprécier. « Nous emballons chaque paquet - tout est fait à la main. ». 

    Le Populaire Café, c'est aussi un projet de formation de personnes réfugiées au métier de barista, pour contribuer à leur insertion, avec L’école de Populaire. « Pendant un mois, deux fois par semaine, des baristas bénévoles transmettent leur savoir-faire de préparation et de service d’un café parfait. »

    S'il est possible de vous faire livrer pour le moment, vous pourrez aussi retrouver leur café chez "Les Cuistots Migrateurs," au coffeshop "The Bean on fire", ou bien à "l'Alimentation Géniale". 

    Un symbole d'énergie et de convivialité, pour une réinsertion sans récidive

    L'association Wake Up café, quant à elle, aide les personnes sortants de prison à réussir leur avenir après leur détention. Au travers d'un "parcours de remobilisation" bienveillant, les détenus sont accompagnés de leur lieu d’incarcération jusqu’à une embauche, et même au-delà. "93 000 personnes sortent chaque année de prison en France, dont 80% sans accompagnement. Cela explique en partie le fort taux de récidive dans notre pays. [...] C’est pour lutter contre cette récidive et pour contribuer à une société plus apaisée que Wake up Café (WKF) a été créée en 2014."

    Pour que cela soit possible, plusieurs événements sont notamment organisés par l'association, pour changer le regard de la société et des dirigeants d'entreprises sur les personnes sortant de prison. "Wake up Croissant", "Café débat" et petits déjeuners de présentation : une manière conviviale et ludique de faire bouger les choses, et créer de belles histoires. 

    Du café pour plus d'inclusion

    Alors que seulement 0,5% des personnes atteintes de handicap mental travaillent en milieu ordinaire, le Café Joyeux souhaite favoriser les rencontres et aider les personnes handicapées à s'insérer dans le monde du travail. "Notre mission est de remettre le handicap au cœur de nos villes et de nos vies". 

    Aujourd'hui, vous pouvez retrouver 5 de leurs cafés répartis dans toute la France, qui permettent à une cinquantaine de personnes en situation de handicap d'être formées et de travailler. Suite à l'engouement pour le projet, le Café Joyeux a créé sa marque de café solidaire éponyme, dont les bénéfices servent à l’ouverture des différents établissements. Chaque tasse vendue contribue alors directement au projet, et nous, on en prend de la graine. 

    Enfin, souvenez-vous qu'il est possible, dans certains établissements, comme par exemple le Récho, d'acheter un café "suspendu" : une manière d'offrir un peu de chaleur et de réconfort aux personnes qui ont peu de moyens. À notre tour de nous engager pour que nos futures pauses cafés soient plus impactantes.