Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Lahti, la ville Finlandaise qui récompense les éco-gestes

Afin de pousser ses habitants à laisser leur voiture au garage, la ville de Lahti, en Finlande, a décidé de les rémunérer ! Une écologie incitative qui fait ses preuves et qui pourrait permettre à la ville d’atteindre la neutralité carbone dans les 5 ans à venir.

L’écologie incitative pour favoriser les comportements vertueux, c’est le pari qu’a fait la ville finlandaise de Lahti. Là-bas, depuis 2018, la municipalité récompense les éco-gestes des citoyens grâce à une application mobile et une monnaie virtuelle. Grâce à ce dispositif, elle espère encourager le plus grand nombre à réduire leur empreinte carbone. En particulier pour réduire l’utilisation de la voiture individuelle. 

Cette application mobile, baptisée “CitiCap” décerne des pièces virtuelles à ses utilisateurs lorsqu’ils optent pour les transports en commun, le vélo ou bien la marche. Cette monnaie virtuelle permet ensuite d’acheter des billets pour accéder à des évènements sportifs, pour aller à la piscine ou encore, pour les plus gourmands, d’aller acheter une part de gâteau dans les magasins partenaires de l’opération. 

Une manière ludique et bienveillante d'encourager tout le monde à des pratiques écoresponsables qui pourrait donner des idées à beaucoup d'autres villes à travers le monde. 

« Lahti est une ville très dépendante de la voiture, notre objectif est que d'ici 2030, plus de 50 % de tous les déplacements soient effectués via des modes de transport durables »

Anna Huttunen - Responsable du projet à la mairie de Lahti

 

Alors que la Finlande vise la neutralité carbone d’ici 2035, la ville de Lahti devrait atteindre cet objectif en 2025, avec 10 ans d’avance. Et ce programme qui récompense les citoyens fait partie des armes de la municipalité pour y arriver. Un modèle qui pourrait intéresser de nombreuses personnes à travers le monde s’il fonctionne.

30% des utilisateurs de CitiCap ont modifié leurs comportements

D’après l’équipe municipale de cette ville finlandaise, un habitant de Lahti émet en moyenne 21 kilos d'équivalent CO2 par semaine. L’idée est de réduire considérablement ce chiffre en favorisant l’utilisation de transport propres. Et cela commence à fonctionner. 

D’après un rapport sorti en 2020, 30% des utilisateurs ont déclaré que l’application leur avait permis de modifier durablement leur façon de voyager. Et près de 70% d’entre eux affirment qu’elle a permis d’éveiller leur conscience sur l’impact des transports sur le climat et l’environnement. Pour qu’elle soit plus efficace, il faut cependant que l’incitation soit forte.

« L'échange des droits d'émissions du carbone pourrait révolutionner la participation des citoyens pour atténuer le changement climatique »

Aujourd’hui, la mairie estime qu’il est possible de gagner jusqu'à deux euros par semaine si les émissions liées aux déplacements sont vraiment faibles. Pour améliorer l'efficacité du dispositif, la mairie envisage d’augmenter progressivement ce tarif afin qu’un plus grand nombre d’habitants s’y retrouve. 

L’écologie incitative est prônée depuis longtemps par les sociologues pour accélérer les changements de comportements. En France, on verra peut-être apparaître ce genre d’initiatives dans le futur. 

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous