Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Des smartphones qui respectent la planète et la vie-privée, c'est désormais possible !

Plusieurs entreprises françaises et hollandaises viennent de créer un collectif pour proposer des smartphones qui sont entièrement respectueux de l’environnement et de la vie-privée.

Véritable prolongement de notre anatomie, auxiliaire de notre cerveau et acteur incontournable de notre vie sociale, le smartphone s’est fait une place de choix dans nos vies en l’espace d’une décennie. Il est impossible de s’en passer aujourd’hui. Raison pour laquelle il s’en vend chaque année 1,4 milliards d’unités dans le monde. 

Pourtant, le smartphone n’est pas un allié de la transition écologique. Au contraire puisque sa fabrication nécessite des métaux rares et va produire énormément de CO2. En fait, on estime que la fabrication du smartphone va produire autant de CO2 que sont utilisation pendant 10 ans ! 

Pourtant, en moyenne, on ne conserve un smartphone que 18 mois au maximum et leur taux de réutilisation est très faible : 15% environ. Ce sont donc de véritables usines à CO2 qui participent au réchauffement climatique. Sans oublier les questions liées au respect de la vie-privée.

« On estime que le numérique est responsable d’environ 3,7% des gaz à effet de serre émis dans le monde. »

Mais avons-nous réellement des alternatives pour obtenir des smartphones qui ne polluent pas ? 

Cet été, plusieurs entreprises de l’économie sociale et solidaire et des télécoms se sont donc réunies pour créer le collectif FairTec. Leur mission ? Proposer un écosystème smartphone qui respecte l’Homme et la planète. 

Le collectif tourne autour d’une marque connue : le fabricant néerlandais Fairphone. Un constructeur réputé pour ses téléphones entièrement démontables et réparables, fabriqués avec des matières recyclables dans une logique d’éco-conception. L’idée est de proposer ces téléphones en leasing pour faciliter leur réemploi, et de proposer un système d’exploitation qui n’est ni celui de Google ni celui d’Apple afin d’assurer un respect total de la vie privée. 

“Nous pensons que les organisations ont la responsabilité d’offrir des solutions et des services susceptibles de limiter notre impact et d’accompagner les utilisateurs finaux à changer leurs pratiques” précisent Fairphone, Commown, Telecoop et /e/ , les 4 entreprises du collectif FairTec dans leur manifeste. Une initiative positive qui fait du bien et ouvre la voie à davantage de numérique responsable. 

3 leviers pour réduire l’empreinte carbone du numérique

Ce que propose ce collectif repose ainsi sur des notions qui sont des fondements pour réduire l’empreinte du numérique : éco-conception, réemploi et lutte contre l’obsolescence programmée. Trois leviers essentiels qui peinent encore à faire leur place au sein des GAFA. 

Cette nouvelle offre proposée par FairTec est en tout cas une bouffée d’air dans l’univers du numérique responsable. Elle s’inscrit dans une mouvance qui se développe petit à petit en France. En témoigne le succès grandissant du reconditionné, porté par des entreprises emblématiques comme Back Market, Recommerce ou Certideal.

Reste que nous avons encore du chemin à faire pour un numérique totalement propre. Par exemple, la fabrication d’une télévision va générer autant de CO2 qu’un aller-retour Paris-Nice en Avion… et il se vend entre 4 et 5 millions de télévisions chaque année en France. 

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous