La loutre de mer, nouvelle héroïne de la lutte contre le réchauffement climatique

La loutre de mer n'est pas seulement super mignonne, elle joue aussi un rôle essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique. D'après des chercheurs américains, elle permet aussi d'aider les écosystèmes marins à capter et stocker le CO2.
  • Les loutres de mer se tiennent la main quand elles dorment pour être sûres de ne pas se perdre, et c’est vraiment très mignon. D’ailleurs, au palmarès des animaux les plus cute, elles sont souvent bien placées. Longtemps chassées pour leur fourrure (il s’agit de l’animal le plus poilu de la planète), la loutre de mer est en passe de devenir un animal emblématique de la lutte contre le changement climatique. 

    C’est ce qui a été révélé par une étude scientifique il y a quelques semaines et qui tient à prouver que ce mammifère a un rôle prépondérant à jouer pour endiguer le réchauffement climatique. D’après des chercheurs interrogés par la BBC, la loutre serait ainsi en capacité d’aider les écosystèmes marins à capter et stocker du carbone. Et ce, grâce à leur amour des oursins. 

    Une histoire d’algues et d’oursins

    Historiquement localisée sur les côtes de la Californie à l’Alaska et du Japon à la Russie, la loutre de mer a été persécutée pour sa fourrure jusqu'au 19ème siècle. Or, les écologistes ont remarqué que dans les régions où elle a complètement disparu, les écosystèmes marins se portent mal. 

    En particulier ce sont les “forêts” d’algues qui disparaissent en même temps que les loutres. Et avec elles, tout un écosystème d’animaux marins. Quel lien avec les loutres ? C’est très simple. Les loutres se nourrissent d’oursins, qui eux-mêmes se nourrissent d’algues, qui elles-mêmes protègent d’autres animaux marins. Sans loutre, les oursins font disparaître les algues et les animaux qui s’y abritaient migrent ailleurs. Ce qui finit par créer des sortes de déserts sous-marins.  

    C’est aussi là que le rôle de la loutre pour le climat intervient puisque les algues sont particulièrement précieuses pour capter le CO2 dans l’atmosphère. 

    Les forêts d'algues sont de précieux puits de carbone qui protègent la planète


    La loutre comme clé de voûte des écosystèmes marins

    De fait, l’appétit vorace des loutres - elles peuvent manger quotidiennement 25% de leur poids - permet de préserver les écosystèmes et de lutter contre le réchauffement climatique

    Car ce que les arbres font sur terre, il faut savoir que ce sont les algues qui le font dans les mers. Les algues et le plancton réagissent exactement comme tous les végétaux : ils captent le gaz carbonique (CO2) contenu dans l’atmosphère et rejettent de l'oxygène à la place. Nous avons donc besoin de ces organismes pour lutter contre les gaz à effet de serre qui s’accumulent. 

    Raison pour laquelle les loutres sont progressivement en train d’être réintroduites. Un frein à leur réintroduction totale n’est toutefois pas encore levé : parce qu’elles mangent énormément, les loutres sont aussi un problème pour la pêche côtière. Mais si un compromis avec les pêcheurs venait à être trouvé, ce serait une formidable nouvelle pour la planète. 

    À lire aussi