En Irlande, il construit une ruche en Légo pour sensibiliser à la protection de la nature

Elle est multicolore et ressemble à un château, mais elle peut aussi accueillir 30000 abeilles. L'ouvrage atypique de l'apiculteur Ruairi O Leochain est néanmoins fonctionnel et sert à financer une association de protection de la biodiversité.
  • Ruairi O Leochain est instituteur à Athlone, une petite ville de 20 000 habitants située dans le centre de l’Irlande. Mais c’est pour une toute autre activité que l’homme s’est fait connaître. Il a en effet mis à profit son temps libre durant le confinement de 2020 pour construire une ruche faite de briques de Légo

    Ressemblant à un château multicolore, l’ouvrage n’est pas uniquement décoratif puisqu’un essaim d’environ 30 000 abeilles noires y vivent et y produisent du miel. Et cet habitat a été parfaitement accepté par les abeilles qui ont emménagé et amélioré l’édifice grâce au propolis, une colle naturelle qu’elles récoltent dans les arbres, et qui ont permis de faire les joints de leur nouvel habitat.

    Au total, la construction de l’ouvrage aura pris 8 semaines à ce professeur passionné d’apiculture et fondateur d’une association (Athlone Wildlife Apiaries) qui vise à préserver la biodiversité dans la région où il réside. Évidemment, sa ruche en Légo est avant tout symbolique et vise à sensibiliser à la protection des pollinisateurs. Elle a néanmoins suscité énormément de curiosité à travers le monde.

    La Ruche Légo de Ruairi o Leochain

    30% des colonies d’abeilles disparaissent chaque année 

    En effet, dans les colonnes du journal local d’Ahtlone, l’ami des abeilles précise avoir reçu de nombreuses sollicitations, des États-Unis jusqu’à la Chine, de particuliers souhaitant avoir les plans de sa ruche. 

    Il faut dire que l’ouvrage est esthétique et change des habituelles ruches en bois que nous pouvons voir. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des ruches alternatives sont créées pour alerter sur la situation des abeilles. Il y a 3 ans, la firme McDonald’s avait déjà proposé un concept similaire en installant des ruches en forme de restaurant dans le cadre d’une campagne de communication en Suède.

    Pas certain que la marque américaine soit la mieux placée pour protéger la biodiversité, néanmoins, que cela n’empêche pas d’alerter sur la situation des abeilles et autres pollinisateurs en danger. 

    En France, près de 30 % des colonies d'abeilles disparaissent chaque année. Or, les abeilles ont un rôle essentiel dans la pollinisation de 80% des aliments que nous consommons. Sans elles, nous mourrons probablement de faim. Il est donc plus que nécessaire de les protéger. 

    Pour cela, les solutions sont nombreuses : réduire l’utilisation de pesticides, replanter des bandes fleuries dans les champs ou encore favoriser l’achat de miel auprès de producteurs locaux. Il est aussi possible de soutenir finanicèrement des associations de protection des abeilles, à l’image de ce que propose notre sympathique instituteur Irlandais. 

    À lire aussi