Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Cette éolienne made in France peut-être installée sur n'importe quel immeuble

Aucun bruit et aucun impact sur l’environnement, les éoliennes d'Unéole vont fleurir sur les toits pour que chaque résidence participe à produire de l'énergie renouvelable. Et c'est 100% "made in France"

Mettre des panneaux solaires sur son toit, c’est un classique. Mais avez-vous déjà pensé à installer votre propre éolienne ? Non, répondront les plus malins, car vous ne vous voyez pas dresser un mat de 100 mètres de haut dans votre jardin ou sur le parking de la résidence. C’est sûrement pour balayer ces préjugés que les équipes d’Unéole ont inventé une éolienne XS adaptée aux habitats urbains.

Leur plus petite génératrice mesure 1,50 de diamètre pour 2,70 mètres de haut et n’a pas de pales. Pas besoin. Elle se présente comme un cylindre hélicoïdale qui tourne sur lui-même quand il prend le vent. Un système connu sous le nom de « rotor de Savonius ». L’avantage le plus évident de cette machine, c’est qu’elle est parfaitement silencieuse. Un confort appréciable ? Pas seulement, c’était une condition indispensable pour être placé sur des lieux d’habitation. Alors, c’est qui le malin ?

Unéole n’en est pas à son coup d’essai. Depuis 5 ans, cette entreprise lilloise en vient installer ses génératrice sur les bâtiment des bailleurs sociaux, des supermarchés et d’immeubles de bureaux. Pour ceux-là, ils avaient développé une éolienne de 3,85 mètres de haut pour 1,96 mètre empilant trois cylindres semi-ouverts tournant à l’intérieur d’une tour. Elle est parfaitement aux normes européennes et peu onéreuse comme l’explique son inventeur, Quentin Dubrulle qui souhaite « construire l'éolienne de ville la moins chère du monde ». Et quand ce Lillois se lance un tel défi, ce n’est pas pour brasser du vent.

De l'électricité renouvelable même la nuit, même l'hiver

Chacun de ses machine est « capable de produire 1500 kWh par an, soit la moitié des besoins d'une maison basse consommation ». Ou un quart de la conso d’une famille de 4 personnes. Tout cela pour 5000 euros. L’idée est plutôt d’alimenter un élément précis d’une construction, comme l’ascenseur d’une résidence ou les lumières des parties communes par exemple.

Notons que les normes européennes sur les construction oblige depuis 2006 les bâtiments à posséder des installations pour réduire leur empreinte carbone ou produire de l’énergie renouvelable. Mais si vous trouvez cela insuffisant, Unéole a pensé plus loin. Pour les entreprises et très grandes surfaces, ils ont créé une plateforme incorporant des éoliennes tubulaires sous un abri photovoltaïque. Ainsi, il est possible de produire de l’électricité même la nuit et en toutes saisons, puisque l’éolien a un meilleur rendement en hiver contrairement, on s’en doute, au photovoltaïque.

Produire vert sans amocher la nature

L’idée, Quentin Dubrulle l'a eu en 2006, alors qu’il travaillait pour une société travaillant à l’indépendance énergétique des îles du Pacifique. « On installait beaucoup d'éoliennes dans des villas de riches propriétaires qui souhaitaient avoir une autonomie énergétique », raconte-t-il aux Echos. Pourquoi là-bas, et pas en France ? Parce que ce sont des îles ? Qu’à cela ne tienne, il ira développer son projet à Lille (ne riez pas) et fabrique entièrement ses génératrices à Arras désormais. Un aspect primordial car toute la production est pensée pour limiter son empreinte environnementale. Les éoliennes sont ainsi fabriquées en matériaux recyclé (aluminium, l'inox), sont aisément démontable pour être réparées et entretenues. Car ça aussi c’est un enjeu de taille pour les éoliennes : respecter la nature.

Chez nous, près de 1500 associations militent CONTRE tout projet de construction d'éolienne. Les motifs de contestation touchent surtout la dégradation des paysages, mais les dégats faits aux oiseaux et la fuite de la faune que provoque le bruit des pales ne sont pas négligables dans les recriminations des écologistes. Sans évoquer les terres rares nécessaires à la fabrication des génératrices.

Sans danger pour les oiseaux, silencieux et respectueuse de (euh...) l'esthétique de nos HLM, autant de points sur lesquels Unéole se montre gagnant. Alors, ces turbines sont elles l'avenir de l'éolien ? C'est en tous cas un pari de haut vol.

À lire aussi :

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous