Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Le "dark mode" est-il vraiment bon pour vous et votre smartphone ?

Le dark mode, justement très à la mode, ne consiste a priori pas qu’à baisser la lumière sur ses appareils. Est-ce que cela change vraiment quelque chose pour votre santé, votre sommeil et votre consommation d’énergie. En bref : faut-il passer du côté obscur ?

Youtube, Chrome, Instagram, Facebook… De plus en plus d’applications proposent de basculer en « dark mode », une simple configuration qui ne change que l’aspect visuel des sites et rien d’autre : en mode sombre, le fond blanc devient noir et les écritures et boutons, habituellement noirs pour des raisons de contraste, passent en blanc. Et c’est tout ? Oui mais pour vos yeux ça change beaucoup.

Puisqu’on passe en moyenne 5h par jour devant nos écrans, il est urgent de lever le pied sur l’exposition à ces lumières bleues responsables de fatigue oculaire. Yeux rouges, démangeaisons, vue qui baisse en fin de journée… tous ces symptômes viennent de là. Soit vous rangez votre smartphone, soit vous choisissez une lecture qui respecte votre œil.

Rien que pour vos yeux ?

Plusieurs études (dont l'ANSES) ont démontré que la lumière bleue des LED, tablettes, laptops et smartphones ne fait pas qu’irriter vos yeux, elle bloque la production d’une hormone. La mélatonine, qui régule le sommeil et l’appétit. Autant dire que plus vous êtes exposé.e.s aux écrans, plus vous décalez l’endormissement naturel, risquant par là même d’accumuler une fatigue chronique à force de ne pas dormir suffisamment. Et c’est encore plus vrai pour les enfants dont les rétines sont plus sensibles.

C'est là qu'intervient le fameux dark mode, et qui permet de reposer les yeux en consultant son écran en soirée ou avant le lever du soleil. Un appréciable confort qui sera indispensable si vous lisez sur votre smartphone au lit.

smartphone de nuit

Tout n’est pas noir dans le dark mode

Le mode sombre est aussi porteur d’une bonne nouvelle : en basculant ainsi contraste et luminosité, vous allez participer à aider la planète. Et plutôt deux fois qu’une. D’abord parce qu’en forçant votre écran à limiter son rayonnement, vous limitez sa consommation d’énergie. Si si : un pixel noir consomme 60 % d’énergie de moins qu’un pixel blanc. Cela agit alors comme un effet domino : vous limitez le recours à votre batterie, donc vous lui donnez quelques années de vie en plus avant qu'elle perde son autonomie optimale. Par-là même, vous évitez à votre appareil de finir à la décharge comme des millions d’autres chaque année, pour la seule raison que sa batterie est usée. Et puis en limitant le nombre de recharges par jour, vous réduisez votre consommation d’électricité, un point crucial pour limiter le réchauffement climatique.

En effet, le GIEC affirmait il y a peu que la production d’électricité et de chaleur est la première source du réchauffement climatique (25% des gaz à effets de serre émis) car l’énergie est encore bien souvent produite par des sources fossiles : pétrole, gaz, charbon, même si c’est parfois en complément d’énergies renouvelables ou nucléaires. Bref, c’est bon pour votre facture et bon pour sauver le climat.

Alors on s’y met ? Pour passer le cap c’est simple… et complexe à la fois. Simple car il s’agit souvent de cliquer dur le bouton « dark mode » pour changer l’apparence de l’interface, donc aussi simple de revenir en arrière si le résultat ne vous convenait pas. Complexe parce qu’il faudra le faire dans les paramètres de chaque application. Une par une. Enfin si vous êtes sur smartphone et tablette, car depuis votre laptop il suffit bien souvent de faire le réglage dans votre navigateur (Chrome, Safari, Firefox) pour changer toutes les pages web que vous visitez. Rhaaa, et Dark Vador qui nous promettait que le côté sombre serait plus simple... N'empêche, il faut faire ce petit effort pour stopper la pollution numérique.

À lire aussi :

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous