Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Bleu-Blanc-Cœur améliore la santé de la terre et des animaux pour améliorer celle des hommes

Bien manger commence par la construction de filières agricoles écologiques, responsables et durables, pour l'association Bleu-Blanc-Coeur. Et c’est d’ailleurs la mission qu'elle s’est fixée depuis sa création il y a plus de 20 ans. Aujourd’hui, plus de 7000 agriculteurs et 2500 professionnels de santé collaborent avec elle pour permettre - au bout de la chaîne - à la population de consommer une nourriture à haute qualité nutritionnelle et environnementale.

Aujourd’hui faire ses courses pour manger sainement relève du parcours du combattant ! Il faut scruter les étiquettes pour choisir des aliments sans OGM, sans antibiotiques, sans pesticides, à haute valeur nutritionnelle, respectueux de l’environnement etc. Convaincue qu’il y a un lien entre la santé de la Terre, des animaux et par conséquent des hommes, l’association Bleu-Blanc-Cœur entend nous faciliter la vie et œuvrer pour notre bien-être et celui de la planète. Les produits estampillés Bleu-Blanc-Cœur respectent des critères très stricts en matière d’agriculture écologique et durable.

Une agriculture qui répond aux enjeux du 21ème siècle

Les 7000 agriculteurs et 2500 professionnels de santé, membres de l’association se sont engagés à développer une agriculture durable. Alors dans les champs Bleu-Blanc-Cœur, l’huile de palme est proscrite, par exemple. Mieux encore, la biodiversité dans les exploitations est de retour avec de l’herbe, de la luzerne, du lin, etc. L’association est convaincue que plus de diversité dans les champs et plus de biodiversité dans l’auge des animaux améliorent leur empreinte gaz à effet de serre. Ce que, Jean-Pierre Pasquet, un éleveur laitier, membre de l’association confirme : « Nourrir mes vaches avec des graines de lin fait qu’elles dégagent moins de méthane. C’est une réduction de gaz à effet de serre qui représente l’équivalent de 400 000 km de voiture par an ». C’est le début d’un cercle vertueux.

Améliorer la santé animale avec une meilleure alimentation

Alors chez les adhérents de Bleu-Blanc-Cœur, les animaux sont nourris « à l’ancienne » avec un retour à une alimentation traditionnelle. Vous l’avez compris : fini le soja, vive le lin ! « En nourrissant nos vaches avec des graines de lin, on a constaté une amélioration au niveau de la reproduction et de la qualité du lait qui est très importante » se réjouit dans une vidéo André Taillard, un producteur laitier, lui aussi membre de l’association. Et cette diversification dans l’alimentation des animaux leur assurerait une meilleure santé. « En remplaçant le soja par la graine de lin pour nourrir mes porcs, le vétérinaire est passé d’un rôle de prescripteur à celui de conseil » assure Christian le lavandier, un éleveur adhérent de Bleu-Blanc-Cœur.

Pour l’amélioration de la qualité nutritionnelle de notre alimentation

Avec des terres plus riches, des animaux en pleine forme grâce à une alimentation saine et au bout du compte des produits revendiqués par Bleu-Blanc-Cœur de meilleure qualité, sans surprise, ce qui se retrouve dans notre assiette doit régaler nos papilles et améliorer notre santé. « Pour avoir de bons œufs, ce qui est important c’est ce que mange la poule, pas où elle pond », dit avec humour Pierre Weill, l’un des cofondateurs de Bleu-Blanc-Cœur. L’association place même la qualité nutritionnelle au cœur de ses préoccupations en la mesurant dans ses produits alimentaires. « Avant la nutrition c’était : mange plus de ceci, moins de cela. Maintenant c’est : regarde comment les animaux et les sols sont nourris ».

Des impacts positifs sur la santé humaine reconnues

WWF et Greenpeace reconnaissent d’ailleurs depuis juillet dernier que la démarche et les produits Bleu-Blanc-Cœur ont des impacts positifs et favorables sur la santé humaine et le climat. Pour être plus précis, l’étude conduite par les deux ONG constate une amélioration sur 13 des 14 facteurs d’impacts qu’elle a retenus, parmi lesquels figurent aussi la biodiversité, la cohésion sociale, la qualité de l’air ou encore l’équité socio-économique. Récemment, sur une chaine de télévision, Pierre Weill disait : « Chez nous, en Bretagne, on dit qu’il y a les faisous et les disous qui sont ceux qui causent, nous, on fait des choses. Par exemple, on a réussi produire 150 000 tonnes de CO2 en moins sur les produits bleu blanc cœur ». CQFD ! Désormais quand vous mangerez des produits qui arborent le macaron Bleu-Blanc-Cœur, c’est certain, c’est bon pour votre santé et pour la planète.

À lire aussi :

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous