Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Ces deux français veulent nous récompenser lorsqu'on prend des transports responsables

Avec leur application, David et Thibaut souhaitent récompenser l’usage des mobilités douces en France. Un système efficace pour réduire les émissions de CO2 qui fonctionne déjà au Canada et en Finlande.

Le secteur des transports est le plus polluant en France, très loin devant l’agriculture et le BTP. Et plus de la moitié des émissions de CO2 du transport provient de l’usage de la voiture. En particulier des courts-trajets en ville. Ce qui en fait le secteur prioritaire sur lequel agir pour réduire la pollution et le réchauffement climatique. 

Mais là où certains prônent une écologie punitive qui vise à interdire la voiture, d’autres préfèrent des solutions positives basées sur l’empowerment et la responsabilisation de chacun. C’est notamment le cas de ces applications qui proposent de récompenser les usagers des transports en commun ou des mobilités douces. Un concept qui fonctionne en Finlande, au Canada, et désormais en France. 

« 1/3 des émissions de CO2 de la France provient du secteur des transports. 52% de ces émissions sont liées à l'utilisation de la voiture individuelle. »


Être récompensé pour ne pas polluer, c’est désormais possible 

ROB fait partie de ces nouvelles entreprises qui parient sur la mobilité durable. Les deux fondateurs, David et Thibault, ont mis en place une application qui fonctionne sur un principe de récompense pour chaque déplacement effectué via les transports en commun mais aussi les vélos et trottinettes électriques ou encore le covoiturage.

Le principe est simple : à chaque déplacement écoresponsable, qu’il faut valider via l’application, on gagne des points. Des points qui peuvent ensuite être convertis en minutes de mobilité électrique, en cartes cadeaux éthiques ou en dons pour une association. On peut aussi gagner des points lorsqu’on vend , achète ou répare du matériel de mobilité. 

Suffisant pour inciter davantage à quitter sa voiture ? Si pour le moment, cette application ne fonctionne que sur Paris, elle pourrait vite séduire les français au même titre que d’autres systèmes similaires essaiment à l’étranger. 


L’écologie de la récompense séduit à l’international

Partout dans le monde, des initiatives similaires ont été mises en place ces dernières années. C’est le cas au Québec avec l’application Ivéo qui encourage le transport collectif ou actif et qui fonctionne également sur le principe de la récompense avec des points convertissables en dollars canadien pouvant être dépensé dans une enseigne favorisant l’économie circulaire et la consommation locale. 

En Finlande, l’application CitiCap octroie aux utilisateurs un « quota carbone », qui se renouvelle toutes les semaines. Si ceux-ci n’ont pas épuisé leur quota, les utilisateurs se voient récompenser par des euros virtuels, utilisables dans des établissements de la ville ou en tickets de bus. 

A l’instar de ROB ou de CitiCap, ces nouvelles applications innovantes et écoresponsables se basent souvent sur un principe non-culpabilisant et encouragent une vision positive et non-punitive des alternatives vertes. Cependant, pour que cela fonctionne, il faut aussi que ces modes de transports soient accessibles à toutes et à tous, et notamment les personnes à mobilité réduite. Mais c’est en tout cas une vision inspirante de ce que pourrait être la transition écologique. 

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous