Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Des chewing-gums bios inspirés par les Mayas

Mâcher du chewing-gum, fabriqué à base de plastique, ce n’est plus écolo compatible. Heureusement, il existe désormais des gommes issues de l’agriculture équitable. Mieux encore : vous pouvez fabriquer vous-même votre chewing-gum 100% naturel !

Depuis la nuit des temps nous mâchons des gommes pour nous détendre ou nous soigner. Pendant la préhistoire, la sève de conifère, riche en polyphénols, était mâchée pour ses propriétés antiseptiques. Les Mayas et les Aztèques, eux, fabriquaient des gommes à partir de la sève de sapotillier, un arbre d’Amérique centrale. Les Mayas l'appelaient « chicle », un mot qui désigne aujourd’hui le chewing-gum en espagnol. Ils mâchaient cette sève pour nettoyer leurs dents, mais également pour générer une sensation de satiété, calmer la faim et pouvoir attendre la fin de la journée de travail pour se nourrir et boire.

4000 ans plus tard naît le chewing-gum

La commercialisation du chewing-gum à grande échelle est lancée à la fin du 19ème siècle aux USA par Thomas Adams qui veut utiliser la sève de sapotillier comme un substitut du caoutchouc. Mais il se rend rapidement compte qu’on ne peut fabriquer des pneus avec de la sève de sapotillier. Il a alors l’idée de la gomme à mâcher et dépose son brevet en 1869. En Europe, le nouveau produit explose à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque les premiers G.I. débarquent en Normandie.

Du pétrole dans la bouche

Assez rapidement, la demande dépasse les possibilités « naturelles » de production. Il faut, en effet, attendre entre 4 et 8 ans entre deux récoltes de latex. Alors pour satisfaire la demande mondiale on se met à fabriquer des gommes synthétiques. Aujourd’hui, 374 milliards de chewing-gums sont consommés chaque année dans le monde, soit plus de 11 000 chaque seconde. Le temps des sèves et des résines naturelles est bien loin, et les gommes à mâcher industrielles sont aujourd’hui fabriquées de la même manière que les pneus. La gomme est obtenue à partir d’un mélange d’élastomères dérivés du pétrole, d’émulsifiants, de charges minérales, d’antioxydants de synthèse (dont certains sont des perturbateurs endocriniens). Sans parler de la pollution liée aux chewing-gums industriels.

Les gommes naturelles, elles, ne polluent pas les sols. Au Mexique, dans le Yucatan, pays d’origine des Mayas, une coopérative mexicaine (Consorcio Chiclero) a relancé la production de l’arbre à chewing-gum. Ils ajoutent au « chicle » du sirop d’agave et des arômes de plantes et produisent une gomme 100% naturelle et dégradable en quelques semaines. La forêt gérée par les « chicleros » est certifiée FSC et cette nouvelle activité fait vivre de très nombreuses familles dans le cadre du commerce équitable. La marque Chicza est essentiellement commercialisée sur le web.

Proposer des alternatives naturelles à prix abordable

En France, deuxième marché mondial derrière les américains, plusieurs fabricants ont tenté leur chance mais se sont cassés les dents. En effet, souvent vendus en boutiques bios, ces chewing-gums restent chers, pour un résultat gustatif très décevant. Mais Ludovic Rachou et Harriet Wadjinny-Green y croient et lancent en 2018 l’idée d’un chewing-gum sans plastique et biodégradable. Ils s’associent avec un partenaire industriel italien capable de répondre aux demandes de la grande distribution (80 000 paquets jour), qui se charge aussi de l’approvisionnement en gomme de sapotillier. Résultat : depuis quelques mois la marque Bonsaï est disponible dans tous les Monoprix et Franprix de France et de Suisse.

Vous pouvez aussi mettre la main à la… gomme !

Et puis si vous n’avez pas prévu d’aller faire vos courses au supermarché, sur internet ou au Mexique et qu’aucun sapotillier ne pousse dans votre jardin, vous pouvez aussi fabriquer votre propre chewing-gum très facilement.

Recette pour une gomme à base de cire d’abeille

Ingrédients 

- Une demi-tasse de cire d’abeille jaune bio
- 3 cuillères à soupe de miel bio
- De l’arôme naturel de menthe poivrée
- 1 tasse de sucre glace

Procédez ainsi :

- Faites fondre la cire d’abeille dans un récipient au bain-marie.

- Ajoutez le miel et mélangez.

- Versez cinq gouttes d’arôme naturel de menthe poivrée.

- Mélangez à nouveau.

- Ajoutez le sucre, remuez, sortez du feu et versez dans de petits moules que vous placerez au réfrigérateur pendant une heure ou deux.

Lorsque la pâte aura pris de la consistance sans avoir durci, vous pouvez mâcher vos chewing-gums 100 % naturels !

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous