Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Il fabrique un vélo électrique adapté au quotidien des personnes à mobilité réduite

Si la pratique du vélo ne cesse de croître ces dernières années, elle tend aussi à devenir de plus en plus inclusive. À l’image du projet développé par Joseph Mignozzi, un handbike à trois roues aux allures de char romain conçu pour les personnes en fauteuil roulant.

Selon une étude réalisée par Inddigo et Vertigolab pour la DGE, l’ADEME, la DGITM et la FFC, la pratique du vélo n’a cessé de croître ces 10 dernières années sur le territoire français. À Paris par exemple, le nombre de cyclistes a augmenté de 30% entre 2010 et 2018 ou encore de 50% à Bordeaux entre 2015 et 2019. 

Mais cette tendance, renforcée par la crise sanitaire actuelle et les enjeux du réchauffement climatique, reste tout de même minoritaire chez les personnes atteintes d’un handicap moteur. Et même s’il n’est pas rare de voir de plus en plus de handbikes dans la rue, il n’en reste pas moins que les vélos adaptés ne sont pas toujours simples d’utilisation, rendant la pratique du vélo moins inclusive qu’elle ne pourrait l’être. 

Comment faire, par exemple, pour passer d’un fauteuil roulant à un vélo sans l’aide d’un tiers ? C’est pour apporter ce degré d’autonomie aux personnes à mobilité réduite que Joseph Mignozzi a conçu le projet Benur.

Un accident à l’origine de son invention 

Passionné de voyage et de vélo, Joseph Mignozzi perd l’usage de ses jambes dans un accident en 2012. Mais, loin de mettre fin à ses désirs d'évasion et de sensations, ce drame va lui donner l'idée de construire un prototype de handbike à assistance électrique qui pourrait être accessible directement en fauteuil roulant

Par chance, Joseph, après 2 ans en fauteuil roulant, va peu à peu retrouver l’usage de ses jambes. Cependant, il ne renonce pas à son projet pour autant, persuadé qu’il pourrait permettre de changer la vie de nombreuses personnes. Aujourd’hui, on compte en effet plus de 1,4 millions de personnes qui se déplacent en fauteuil roulant en France. 

Il est rapidement rejoint par Camille Pechoux, ergothérapeute et spécialiste en mobilités actives et inclusives au sein du CEREMH (Centre de ressources et d’innovation mobilité handicap) puis par 6 autres collaborateurs, tous unis autour de cette volonté de faire de Benur un vecteur d'inclusion. L'autonomie des personnes en fauteuil roulant est essentielle pour leur permettre d'accéder à des activités sociales ou dans leur recherche d'emploi, par exemple. 

Un test grandeur nature en région Auvergne-Rhônes-Alpes

Alors Benur, en route pour devenir le char romain des temps modernes ? Le projet séduit en tout cas les collectivités. La région Auvergne-Rhônes-Alpes va notamment tester ces véhicules particuliers sur la ViaRhôna, l'une des plus grandes pistes de cyclo-tourisme en France. La ville de Clermont-Ferrand sera, quant à elle, la première ville à mettre à disposition les chars Benur pour ses administrés.

Crédit photo : ©Joseph MIGNOZZI - Projet BENUR

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous