Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

La couette écologique, c’est chic !

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, emmitouflés dans notre couette. Le problème c’est que la majorité d’entre elles sont synthétiques et gavées de perturbateurs endocriniens et d’allergènes en raison des traitements chimiques qu’elles subissent au cours de leur fabrication. Heureusement, il existe aujourd’hui des alternatives naturelles, plus saines et plus éthiques. Le dodo écolo, c'est maintenant !

La laine : une découverte en France, un classique en Australie

Alors l’envie de couettes plus écologiques et responsables n’a pas échappé aux acteurs du beau et du bon sommeil. Des alternatives naturelles ont émergé. Plus saines, plus éthiques, bio-dégradables, durables, moins sujettes aux traitements chimiques, ces couettes sont fabriquées en maïs, en bambou, en soja, en soie, en plume, en duvet ou encore en laine. C’est sur cette matière qu’a parié la jeune Toulousaine Euriel Morvézen.

« J’ai vécu 5 ans en Australie et, là-bas, les couettes en laine sont largement plébiscitées, alors qu’en France, le marché est dominé à 75 % par le synthétique. J’ai eu envie de développer la couette en laine ici et de casser l’image un peu vieillotte de cette super matière », ajoute-t-elle.

La jeune entrepreneuse a abandonné son poste dans la logistique et lancé sa start-up, Lou.lenn. Résultat, une ligne de couettes moelleuses et légères en laine cardée enveloppée dans deux couches de coton, dotées d’un biais de couleur pour le style et d’une surpiqûre « moutons qui gambadent » pour le clin d’œil.

« La laine est pleine de ressources. C’est un produit naturel, biodégradable, renouvelable à l’infini. Absorbante, isolante du chaud comme du froid, respirante et thermorégulatrice, elle accumule les bons points pour un coût inférieur au duvet. »

Favoriser les circuits courts

Fraîchement débarquée en décembre 2020 via la plateforme de crowdfunding Ulule, Lou.lenn a déjà conquis 80 clients particuliers le premier mois. Dans la foulée, la jeune femme a bien l’intention de convaincre le marché de l’hôtellerie et des hébergements touristiques mais aussi les résidences senior, le marché du bébé et quelques concept-stores dévolus à l’artisanat français.

« La laine est pleine de ressources. C’est un produit naturel, biodégradable, renouvelable à l’infini. Absorbante, isolante du chaud comme du froid, respirante et thermorégulatrice, elle accumule les bons points pour un coût inférieur au duvet. J’ai vraiment envie de promouvoir la laine française, de valoriser ce produit et de m’engager dans la filière», ajoute la créatrice qui mise sur les circuits courts.

Une couette 100% vegan

Pour supplanter le synthétique, d’autres matières ont le vent en poupe. Savez-vous qu’il existe une couette 100% végétale à base de lyocell, une fibre issue de la pulpe de bois qui reproduit le gonflant du duvet ? Anti-odeur, anti-humidité, antibactérienne, hypoallergénique, cette cellulose sans aucun composant d’origine animale et issue d’exploitations forestières durables garnit les couettes de la marque Kipli.

Fabriquées en Europe, dans une usine allemande certifiée OEKO-TEX - un label qui assure la non toxicité des textiles et colorants – ces couettes naturelles et végétales séduisent les vegans et les autres, car leur entretien est en outre très facile.

Alors que 63 % des Français considèrent que bien dormir est aussi important que de manger équilibré, les couettes écologiques sont une solution naturelle pour arrêter de compter les moutons !

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous