Le média des initiatives positives

Édité par

Édité par

Pourquoi les maisons de demain seront faites en paille ?

Et si les maisons de demain étaient construites à partir de matériaux biosourcés, naturels et renouvelables à l’infini ? C’est le pari effectué par les professionnels du bâtiment, qui misent notamment sur le bois et la paille pour construire les maisons de demain.

Le secteur résidentiel et tertiaire est le 3ème plus gros émetteur de gaz à effet de serre, en France, après l’industrie et les transports. C’est aussi l’un des secteurs les plus polluants en matière de déchets. En 2017, ce secteur a généré à lui seul 224 millions de tonnes de déchets. C’est 68% de la totalité des déchets produits en France cette année-là. 

Parmi les initiatives qui émergent pour que les bâtiments de demain soient à la fois plus confortables, mais aussi écologiques et durables, les architectes et urbanistes se tournent vers de “nouveaux” matériaux.

Et le premier d’entre eux, c’est la paille.

Mais construire en paille, est-ce que ça n’est pas fragile ou dangereux ?

Dans la fable des 3 petits cochons de Walt Disney, le grand méchant Loup détruit facilement la maison en paille en se contentant de souffler dessus. Suffisant pour que notre imaginaire collectif conçoive ce matériau comme étant fragile ou peu adapté à nos maisons ? En tout cas, pendant de longues années, la paille a été laissé de côté par les professionnels du bâtiment. 

Pourtant, la botte de paille - préparée et compactée - est un matériau extrêmement résistant au feu, à l’humidité, aux rongeurs et aux insectes. C’est aussi l’un des meilleurs isolants que nous connaissons. Elle conserve la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Surtout, elle apporte un meilleur rapport qualité / prix, à performance égale, que tout autre isolant. Elle est utilisée pour l’isolation des constructions neuves ou pour la rénovation des bâtiments. 

Un autre avantage, c’est que la paille est disponible en grande quantité sur le territoire, accessible facilement en circuit-court. On peut approvisionner chaque chantier en créant des partenariats avec les agriculteurs locaux qui y voient aussi un complément de revenus. Un pari gagnant-gagnant pour tout le monde. En plus de cela, elle stocke du CO2. Ce qui fait des maisons isolées en paille de véritables alliées pour le climat.

Construite il y a plus de 100 ans, la Maison Feuillette est la plus ancienne construction en paille de France

La France, leader mondial de la construction en paille

En France, la construction en 1920 de la maison Feuillette à Montargis (45), avec ossature bois et isolation en paille, représente une première mondiale à l’époque. Une maison centenaire et toujours debout aujourd’hui qui prouve également la résistance de ce matériau. 

C’est aussi par chez nous qu’on trouve le plus haut bâtiment du monde avec une isolation en paille. Il s’agit de la résidence sociale Jules Ferry de Saint Dié-des-Vosges (88), un immeuble de 26 logements, où le chauffage d’un T4 est estimé à 3 euros par mois. Plus récemment, en Vendée, le Lycée d’Aizenay - actuellement en construction - sera entièrement isolé en paille. C’est à l’heure actuelle le plus grand chantier européen à utiliser ce matériau. 

On compte aujourd’hui 5 000 bâtiments en paille dans l’hexagone et on estime la progression à environ 500 bâtiments chaque année. Un savoir-faire en la matière qui fait du pays une référence mondiale sur le sujet. 

À lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Les Éclaireurs met en lumière les initiatives positives.
    En savoir plus
  • Contact

    Une initiative à nous proposer, un projet à nous recommander ?
    Contactez-nous