Et si cette année, on n’achetait rien de neuf pour Noël ?

Dans 25 jours, c’est Noël ! Le moment de l’année où on se retrouve en famille, ou entre ami.e.s, autour d’un bon repas... et d’une pile de cadeaux. Si la tendance est plutôt d’offrir des produits neufs, de plus en plus de Français sont séduits par la seconde-main, plus économique et surtout plus écologique. Si le monde de l’occasion vous est encore un peu inconnu, on vous donne quelques idées pour cette année.
  • On compte les jours depuis novembre (oui, il faut l’avouer), mais on peut officiellement le dire : C’EST BIENTÔT NOËL ! Que représente cette fête pour vous ? Un moment de retrouvailles avec vos proches ? Une occasion de faire des cadeaux et d’en recevoir ? Car s’il y a toujours eu cette notion de partage, il n’a pas toujours été question de s’offrir des choses matérielles à Noël. C’est à la fin du XIXe siècle que les Grands Magasins, avec l’impulsion notamment de Haussmann, ont encouragé cette nouvelle tradition pour créer une dynamique d’achats. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont très bien réussi leur pari.

    Aujourd’hui, il est devenu quasiment mission impossible d’échapper à cette grande messe de la consommation à l’approche des fêtes. Selon la dernière étude Cofidis/Rakuten, les Français offrent en moyenne 7 cadeaux à Noël. L’idée n’est pas de renoncer totalement à ces gestes d’attention qui nous sont chers, mais plutôt de s'interroger sur une façon de limiter leur impact. Car le neuf, c’est très tentant, c’est beau et rassurant, mais c’est surtout très polluant.

    Au-delà du produit final, il faut prendre en compte toutes les matières premières et toute l’énergie qui ont été nécessaires pour fabriquer un objet. C’est ce qu’on appelle le sac-à-dos écologique. Prenons un exemple concret : pour concevoir un ordinateur de 2 kilos, il faut entre autres 800 kilos de matières premières et 1,5 tonne d’eau. C’est sans compter les conditions de production géographiques - c’est souvent fabriqué très loin de chez nous - et sociales - qui sont à l’opposé des valeurs associées à Noël.

    C’est l’occasion de passer à la seconde main !

    Si le fait d’offrir des cadeaux d’occasion pouvait être mal perçu il y a encore peu de temps, les mentalités commencent à changer. Aujourd’hui, près d’un Français sur deux se dit prêt à offrir un cadeau de seconde-main pour Noël, comme nous le révèle une étude IPSOS pour Rakuten. Et 72% des jeunes de moins de 15 ans accepteraient de recevoir des jouets d’occasion selon l’ADEME. Les alternatives sont de plus en plus nombreuses, sur Internet comme en magasin.

    Quelles que soient vos idées, vous pouvez à peu près tout trouver d’occasion, comme chez Emmaüs, dans leurs boutiques ou en ligne. Vous pouvez chiner des cadeaux en vous baladant dans des brocantes ou en allant dans une ressourcerie - c’est un lieu qui se développe selon les 3R (Réduire, Réemployer, Recycler) et qui permet aux objets de trouver une seconde vie. Pensez aussi aux solutions gratuites : l’application de dons Geev réunit plus de 3 millions d’utilisateurs qui publient régulièrement des annonces pour donner des objets qui ne servent plus.

    Pour des idées plus précises, il existe également des alternatives spécialisées. L’association Rejoué récupère des jouets pour les enfants et les répare pour les remettre sur le marché. En ligne, vous avez aussi Le petit marché qui propose des produits en don ou à l’achat. Pour les fans de jeux de société, le site Ludessimo est fait pour vous.

    Et pour le dressing ? Ce serait peut-être un peu facile de vous répondre Vinted. Pour trouver de la seconde-main, vous avez Patatam qui s’adresse à tous les âges, Ethic2hand pour trouver des marques éthiques, By Bambou pour des vêtements pour les plus petits ou encore Vide Dressing pour les fans de mode luxe. Et si vous préférez éviter d’acheter en ligne, pourquoi ne pas vous rendre dans une friperie pour dénicher le cadeau idéal.

    Côté lecture, vous pouvez tenter votre chance sur le site de RecycLivre. Cette entreprise française défend des valeurs sociales et écologiques au quotidien. Elle a notamment lancé en 2016 l’opération Boîte à lire, un annuaire collaboratif qui répertorie les bibliothèques de rue à travers la France (et il y en a plus de 6000 !). Vous trouverez peut-être votre bonheur dans l’une d’entre elles. Et si vous lisez beaucoup, pourquoi ne pas offrir un livre que vous avez particulièrement aimé, pour partager cette expérience avec l’un de vos proches.                 . 

    Parmi les cadeaux qu'on retrouve beaucoup sous le sapin, il y a les appareils high-tech : téléphones, ordinateurs, enceintes connectées... Ces produits particulièrement polluants durant leur fabrication sont facilement disponibles en reconditionné. On ne présente plus Back Market, qui est la référence sur ce marché. En parallèle, on retrouve aussi des acteurs comme Recommerce ou encore Ecodair qui privilégie une démarche solidaire.

    N’hésitez pas à aller jeter un œil sur la plateforme de l’ADEME, Longue vie aux objets, qui donne accès à un annuaire de professionnels de la seconde-main près de chez vous. Et au moment d’offrir votre cadeau, pourquoi ne pas glisser un petit mot pour raconter comment vous l’avez trouvé et expliquer votre démarche. L’association Zero Waste France propose un modèle à télécharger sur le site du défi « Rien de neuf ».

    Et si on faisait quelque chose de nos mains ? 

    À une époque où l'on court toujours après le temps, prendre un moment pour penser et fabriquer un cadeau pour quelqu’un, c’est inestimable et unique. On ne parle pas là du collier de pâtes que l’on faisait quand on était petit pour ses parents, mais d’objets utiles et personnels. Si vous ne pensez pas avoir la fibre manuelle pour tenter un cadeau DIY, voici quelques petites idées qui vous feront peut-être changer d’avis. 

    L’idée simple et rapide à réaliser et qui fait plaisir à tous les coups, c’est de la nourriture bien sûr. Au lieu d’acheter des gâteaux de Noël, pourquoi ne pas les faire maison ? Les recettes ne manquent pas en ligne, elles demandent peu d’ingrédients et vous pouvez vous adapter en fonction de votre niveau en cuisine. Confiture, granola, pâte à tartiner, caramel au beurre salé… Vous trouverez forcément de quoi satisfaire les papilles de vos proches.

    Pour leur offrir un peu de bien-être, vous pouvez aussi réaliser des produits de beauté : un baume à lèvres, un shampoing solide, une crème pour le corps ou une huile pour la barbe…  Sur Joli'Essence, Slow Cosmétique ou Aroma-Zone, vous avez accès à des tutos et aux matières premières nécessaires. Cela demande un peu d’organisation et il ne faut pas hésiter à mutualiser vos créations pour utiliser au mieux vos différents ingrédients. 

    Un cadeau zéro déchet simple à réaliser ? Une bougie. Il vous suffit de recycler un contenant en verre, d’avoir de la cire (de préférence végétale), des huiles essentielles pour parfumer et une mèche pour l’allumer. Et si vous avez des affinités pour la couture, le tricot ou toute autre activité manuelle, c’est le moment de mettre votre talent à profit ! Il y a plein de choses que vous pouvez confectionner pour faire plaisir aux gens que vous aimez : une écharpe, une pochette, des produits zéro déchet… 

    Si ces alternatives demandent un peu de préparation et de recherche, elles permettent aussi d’avoir une approche différente de ce qu’on offre aux autres. On est alors dans une dynamique de partage et on sort de cette spirale de consommation, qui peut parfois être vécue comme une contrainte sociale. Alors, prêt.e à dire adieu au neuf sous le sapin de Noël cette année ? 

    À lire aussi